Social et emploi

Un atelier éducatif graff mené à Plaintel

Publié le 17 avril 2019
Allier entretien des ouvrages d'art départementaux et développement de la confiance en soi pour des adolescents en perte de repères, tels sont les objectifs de l'atelier éducatif graff, mené avec une dizaine de jeunes âgés de 13 à 17 ans, accompagnés par les services de Département.
Corps

Depuis que huit adolescents y ont apposé leur empreinte, le pont de la rue de Sébastopol à Plaintel n'est plus un pont comme les autres. Il est désormais possible d'y admirer une magnifique fresque, une peinture imposante que l'on appelle graffiti ou graff et qu'il convient de distinguer d'un simple tag. Avec l'aide de l'artiste graffeur Bertrand Keravis, les jeunes ont pu laisser libre cours à leur imagination pour habiller cet ouvrage d'art souvent vandalisé et tagué.

"Nous avons initié une démarche commune au sein de la Maison du Département (MdD) entre l'agence technique et le pôle social afin de construire des chantiers éducatifs, indique Gérard Blégean, vice-président du Département en charge de la jeunesse et des sports. Une petite dizaine de jeunes âgés de 13 à 17 ans, accompagnés dans le cadre d'une mesure éducative, se sont portés volontaires pour travailler sur un chantier d'embellissement d'un ouvrage d'art faisant régulièrement l'objet d'incivilités. Cette tranche d'âge n'a pas été choisie par hasard. Elle représente la période d'adolescence, souvent source d'inquiétude, de fragilité et de perte de repères".

Après un dessin sur table le lundi 15 avril, la fresque a pris forme le mardi matin, pour être achevée ce mercredi après-midi.