Corps

Avec plus 8 000 kilomètres "d'infrastructures vertes", les Côtes d'Armor bénéficient d'un magnifique réseau d'itinéraires pédestres, équestres ou de vélo. Source d'attractivité touristique, la randonnée participe au développement de l'économie costarmoricaine.

Une compétence départementale : le PDIPR

Corps

Dès les premières lois de décentralisation, la Loi n° 83-663 du 22 juillet 1983 attribue aux Conseils départementaux la compétence pour la gestion des itinéraires de randonnée sur leur territoire et leur confie l'élaboration d'un Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et Randonnée (P.D.I.P.R.) dans lequel figurent tous les itinéraires approuvés par les Conseils municipaux et le Conseil départemental. Les délibérations donnant l'approbation du Département aux propositions faites par les communes sont prises une fois par an lors du vote du Budget primitif.

L'élaboration de ce plan a pour objectif général :

  • de favoriser la découverte des sites naturels et des paysages ruraux en développant la pratique de la randonnée pédestre, équestre et VTT.

Le principe du PDIPR est en fait d’établir une forme de protection légale du patrimoine des chemins de France et des itinéraires de randonnée, en garantissant la continuité des itinéraires et en conservant les chemins ruraux, supports de ces itinéraires.

Toute aliénation d’un chemin rural susceptible d’interrompre la continuité d’un itinéraire inscrit sur le Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée doit, à peine de nullité, comporter soit le maintien, soit le rétablissement de cette continuité par un itinéraire de substitution. Toute opération publique d’aménagement foncier doit également respecter ce maintien ou cette continuité.

Le PDIPR est un outil pour le développement de la randonnée :

  • parce que ce plan constitue un outil juridique pour la protection des chemins, en particulier les chemins ruraux, empruntés par les itinéraire de randonnée ;
  • parce qu'il s'agit du seul document opposable dans les procédures d'urbanisme (PLU) et aménagements fonciers permettant la prise en compte des chemins de randonnée dans les projets d'aménagements ;
  • parce qu'il permet d'avoir une vision globale de l'ensemble des itinéraires de randonnée existants sur le département.

 

randonnée

Un territoire fertile pour cette activité

Corps

Le Département des Côtes d'Armor présente des atouts indéniables pour la pratique de la randonnée. Côté Armor, la façade littorale offre des points de vue exceptionnels à partir d'itinéraires emblématiques comme le GR®34 – élu GR® préféré des français – ou l'itinéraire vélo européen EV4. Côté Argoat, les GRP® et le réseau de sentiers invite à une plongée dans la Bretagne intérieure et à la découverte de son patrimoine naturel.

Depuis 30 ans, les collectivités locales et les comités départementaux se sont impliqués fortement dans la valorisation du réseau de sentiers, permettant à tout un chacun de partir à la découverte de sentiers balisés de qualité. Cette diversité et la qualité des parcours proposés fait du département un territoire très attractif, tant pour les visiteurs que pour les Costarmoricains.

voie verte

L'offre VTT : 140 circuits répertoriés et 5 stations

Corps

Dès 1992, la Confédération VTT 22 se rapproche des communes et des clubs locaux pour concevoir et réaliser sur le terrain des itinéraires de randonnée spécifiquement dédiés à la pratique du VTT, une nouvelle pratique arrivée en France à la fin des années 80.
140 circuits existent aujourd'hui sur le territoire et sont entretenus et suivis par les collectivités ou les associations locales.

Au début des années 2000, une réflexion est engagée autour de la mise en place de stations VTT à l’image des stations de sports d’hiver.
a première Station VTT voit le jour en 2006. Dans chacune de ces stations, le pratiquant est assuré de trouver des circuits autorisés, balisés, entretenus, respectant la nature et l’environnement sur une distance d’au moins 200 km. Sur place, il peut profiter de différents services : accueil, cartes IGN des circuits, location de vélo, aires de lavage…

Les stations répondent à un cahier des charges élaboré par le service des Sports du Conseil départemental, seul habilité à autoriser l’usage du nom « Station VTT ».

Les chiffres
  • Un réseau dense : plus de 9 000 km de sentiers dont 1424 km de GR® ou GRP®
  • Des itinéraires structurants et emblématiques (GR®34, voies vertes : Vélodyssée®..., Tour du lac de Guerlédan, Equibreizh...).
  • 5 stations VTT
  • Une forte dynamique associative :
    • 65 associations affiliées à la Fédération dans le département
    • 5 203 licenciés
    • 166 baliseurs bénévoles
    • 10ème départements français pour le nombre de licenciés pédestres, 5ème département en nombre de licenciés pédestres ramené à la population

vtt

Contacts

Direction du Patrimoine - Service Patrimoine naturel
Conseil départemental
9 place du Général de Gaulle - CS 42371 - 22023 Saint-Brieuc Cedex 1